UNIFA 2012

'Ville réelle, ville rêvée'
Université normale de Hangzhou
Du 14 au 17 septembre

Téléchargez le programme version PDF

Avant-propos

Ce rassemblement résulte d’une double nécessité : celle de trouver en Asie, une enceinte de discussion et un espace de résonance à une réflexion en français sur les grandes questions de société qui agitent le monde et le débat intellectuel; celle à travers cette assemblée éclectique, mais cohérente, d’assurer une véritable rencontre entre Orient et Occident, et de permettre dans le contexte de ce rassemblement, à un « point de vue asiatique » d’émerger. Le centre du monde s’est déplacé vers l’Asie. Les modes de perception, d’expression, la logique, les formes de rationalisation de l’expérience restent fondamentalement différents ici et là. Ces modes de pensée, ces façons d’agir, les résultats auxquels ces logiques aboutissent laissent souvent l’Europe dubitative, mais il y a des raccourcis, des courts circuits dans les logiques qui sont également des fulgurances. C’est à l’écoute de ces incompréhensions que nous en appelons parce qu’elles induisent, dites, puis tissées et mises en scène dans l’écriture, un renouvellement de la pensée, un angle d’attaque inédit sur des questions sur lesquelles tout n’a pas été dit. Ces rencontres renouent avec une tradition d’écoute et de partage, celle du maître et de ses auditeurs mais aussi de ses certitudes à l’épreuve de la jeunesse. Cette tradition qu’il ne s’agit pas de remettre en cause est cependant brutalement traversée par la réalité contemporaine : le monde comme il va n’attend plus. Les solutions inventent les problèmes. C’est aussi à l’écoute de cette brutalité qu’il faut s’attacher. Ici, maintenant par delà les collines cette rumeur, non pas celle d’un arrière - pays rêvé, mais la lente érosion du monde tel qu’il va, de l’accroissement des populations, de l’usure et de la régénérescence des villes. Dans ce thème « ville réelle/ville rêvée » c’est aussi de cela qu’il s’agit : de la question de la préservation d’un patrimoine et des valeurs qui lui sont attachées, de la paix des lieux, de l’histoire de la terre et des paysages, là ou s’estompe le bruit du monde, sur les marches humides de l’automne, dans la pluie soudain venue comme une respiration, du sillage d’un avion en partance dans le ciel du soir qui tombe. Le bruit du monde encore et qui revient.

Philippe Mogentale
Service de coopération et d’action culturelle – Institut français de Chine, Ambassade de France en Chine.

Université d’automne des Pays d’Asie du Nord-Est
UNIFA 2 (Chine, Corée du Sud, Hong-Kong, Japon,
Taïwan)

Thème - Ville réelle / ville rêvée

L’utopie est le «sans-lieu », la société idéale qui n’a pas encore trouvé de lieu dans le monde réel. L’histoire de l’utopie sociale en tant que théorie de la cité idéale est liée à celle de la ville, lieu par excellence ou se déploie l’utopie. Il n’est pas de proposition urbanistique qui ne soit politique, qui ne porte une vision du monde, un souhait de bien vivre ensemble – un rêve de l’homme.

· Qu’en est-il en Asie de cet idéal, de cette réalité de la ville ?
· Comment la littérature, les sciences humaines, les urbanistes et architectes pensent-ils cette transaction entre cet idéal appelé par les philosophes et les citoyens et les réalités économiques, démographiques et politiques ? »
· Qu’en est-il du « vivre ensemble » dans des lieux urbains traversés par la mondialisation? Quelle place pour l’art, la rencontre ?
· La campagne envers de la ville ou prolongement ? - un mieux vivre.

Informations autour de l’événement :

- Dates : 15/16 et 17 septembre 2012. Ouverture officielle le jeudi 14 septembre à 17H.
- Lieu : Hangzhou, capitale de la province du Zhejian,
- Ville historique et traditionnelle ayant gardé le charme d’autrefois dans certaines de ses composantes et abritant un patrimoine architectural et immatériel important sans avoir renoncé à la modernité, alors que la ville ancienne est adossée désormais à une/ des nouvelles villes en pleine expansion. Shanghai.

- Organisateurs : Université Normale de Hangzhou - Institut d’études du développement urbain et les services culturels et /ou Instituts français des Ambassades de France en Chine, Corée du Sud, Hong-Kong, Japon. L’Institut français à Taïwan.

- Responsabilité :
Le Comité scientifique chinois est placé sous la responsabilité de :

M.Shen Jian, professeur d’histoire et membre du Bureau du Département sciences
sociales et humaines de l’Université du Zhejiang.

M.Tao Shuimu, directeur de l’Institut d’études du développement urbain de
l’Université Normale de Hangzhou.

M.Li Hongtu, expert, professeur à l'Université Fudan à Shanghai et secrétaire général
de la « Société Chinoise d'Etude de l'Histoire de France ».

- Coordination :
- pour la partie chinoise : assurée par Madame le Professeur Duanmu Mei, historienne
- pour la partie française : assurée par le Professeur Madeleine Renouard, Birkbeck College (Université de Londres).

- Langues de travail : français et chinois (traduction simultanée pour les conférences /
consécutive pour les discussions).

Le programme se structure autour des personnalités suivantes :

- M. Olivier Mongin, philosophe, directeur de la revue Esprit, auteur de La condition urbaine.

- M. Thierry Paquot, professeur Institut d'urbanisme de Paris - Paris XII.

- M. Pierre Donadieu, professeur à l’Ecole Supérieure du paysage de Versailles.

- Mme Nathalie Piégay-gros, professeur de littérature à l’université Paris7.

- Mme Madeleine Renouard, professeur à l’université de Londres.

- M. Jeremy Cheval, architecte, en résidence en Chine.

- M. Michael Ferrier, professeur de littérature française à l'Université Chuô à Tokyo.

- M. Constantin Makris, professeur de littérature française à l'Université de Séoul.

- M. Olivier Rolin, écrivain, qui sera en résidence en Chine à la même période pourrait être le "grand témoin" de l'ensemble des travaux.

- Des concours issus de la région : Cabinet d’architecture et d’Urbanisme SINAPOLIS nous prêtera autant que de besoin son concours et son expertise sur la Chine d’aujourd’hui.